Je ne peux pas dire ma peine, juste dire que c'est une torture immonde et qu'au fur et à mesure que les jours s'additionnent : la douleur enfle...

...et puis ce sentiment étrange lorsque je me surprends à vivre des moments "normaux" où elle n'occupe pas toutes mes pensées, alors que je devrais consacrer tout mon temps à la supplier de revenir, lui dire que la farce n'est pas de bon goût, que le cauchemar a assez duré et que j'ai trop besoin d'elle.

M' a t-elle entendu, avant de mourir, lui chuchoter tout mon amour et lui dire combien elle comptait pour nous ?

Est elle partie rassasiée de tendresse et de reconnaissance pour la place qu'elle tenait dans notre existence ?

A t-elle emporté un peu de moi lorsque sa main a lâché la mienne ?

        Saura t-elle jamais que "notre" histoire n'est pas terminée ?