La mort des gens qu'on aime est une catastrophe.

Pourquoi serait-ce pire pour nous ? Et pourtant...Nous avons l'impression d'avoir été amputé du coeur. En ce qui me concerne, il m'est impossible d'accepter une seule minute de ne pas être lié spirituellement avec celle qui a partagé mon existence. Il s'agit d'un sentiment trouble. Je culpabiliserais facilement s'il m'arrivait d'être distrait trop longtemps. Je sais qu'il faut réagir pour ne pas se noyer...mais c'est tellement difficile et nous étions tellement complices ! Florian est sans doute plus armé et plus lucide mais il n'en est pas moins complètement traumatisé et cela risque de prendre du temps pour marcher droit après un tel choc. Steph est occupée par sa tante en ce moment et n'a pas trop le temps de réaliser. Plus dure sera la chute ?

Je pensais il y a une heure environ au refrain de la chanson révolutionnaire de la résistance chilienne : " El pueblo, unido ! Jàmas sera vencido." et je trouvais que cette simple phrase pouvait trouver une variante du style : " familia, unida ! Jàmas sera vincida." Peut-être devrons nous apprendre par coeur ce cri de guerre pour nous donner du courage et des forces..

Voilà en quelques mots, mes états d'âme du jour. Je suis fatigué.