L'été commencerait-il aujourd'hui ? Quelle chaleur à Toulouse ! on y a passé l'aprés midi, ils sont toujours aussi mal organisés. Ils ont bien compris, par contre, la définition du mot "patient" : attendre que quelque chose se passe...

J'ai été reçue par la collègue à mon oncologue, elle m'a ausculté et semble satisfaite du résultat que donne la chimio sur le champ opéré. Par contre, depuis quelques séances, j'ai d'autres boutons qui sont apparus un peu plus bas, entre les deux seins. Elle ne sait pas pourquoi le traitement n'a pas d'effet sur ceux-là. Ils sont à surveiller. J'en ai "ma claque" de surveiller ! Cela veut quand même dire, que la molécule contenue dans ce traitement ne serait pas efficace pour toutes mes cellules cancéreuses. Et qu'il faudra, si ces boutons progressent, changer à nouveau de protocole. J'en ai "ras le bol" de changer de traitement ! je n'en vois pas le bout, je suis quelque peu irritée ce soir. Heureusement, Marc me soutient de toutes ses forces. Il ne pourrait mieux faire...22/20.

On m'a aussi dit que j'allais faire au moins 8 cures de deux chimios et qu'après la septième je refairai un scanner. Donc si vous suivez bien, mardi prochain je termine ma cinquième, j'en ai donc au moins jusqu'en novembre. J'ai eu droit au photographe de l'institut, un mignon jeune homme. Je deviens une oeuvre vivante...nous sommes deux dans le même cas, avec des nodules de perméation qui ressortent sans arrêt. Quoi faire ? comme dirait Marie : "rien d'autre que de continuer à se battre", je ne vais pas abandonner maintenant mais je commence à ressentir de la fatigue mentale. Il n'y a rien de plus épuisant que de positiver à chaque rebondissement. Un demi témesta fera le reste !!! il faut que je dorme.